Comment la compteuse de billet repère-t-elle les faux billets ?

Certaines compteuses de billet ne sont pas uniquement destinées aux comptages, mais permettent également de détecter les faux billets. Cette machine embarque des technologies efficaces permettant de différencier les faux billets des vrais.

La détection de la taille des billets

compteuse détecteur de faux billetsLes dimensions de chaque billet ainsi que le poids précis sont normalisés par la Banque Centrale Européenne, en ce qui concerne l’Euro. De ce fait, les compteuses de billets à détection de taille sont équipées de capteurs de dimensions (longueur, largeur et épaisseur de chaque billet) ainsi que de capteurs de poids hautement sensibles qui lui permettent de détecter un faux billet à temps réel. Dès qu’il en détecte un donc, la machine émet une alarme et arrête le comptage de billet.

La détection à infrarouge

La détection IR est l’une des méthodes les plus sûres pour détecter un faux billet. À savoir, les billets de banque sont imprimés avec une encre spéciale qui réagit quand le billet est soumis à une lumière infrarouge.

On distingue deux types d’encre. Le premier type reflète la lumière IR, c’est-à-dire que quand on l’éclaire à l’aide d’une lampe à IR, l’encre brille. Le second, quant à lui, absorbe la lumière IR. Autrement dit, l’encre s’obscurcit en présence des rayons IR. La compteuse de billet est alors munie d’une lampe à Infrarouge pour différencier ces deux types d’encres qui sont invisibles à la lumière normale.

La détection par ultra-violet

détection faux billets uvAfin d’optimiser la sécurité des billets face à la contrefaçon, les billets sont imprimés avec de l’encre ultraviolet ou UV en plus de l’encre infrarouge. Pour ce faire, on utilise des phosphores fluorescents qui sont visibles à la lumière naturelle.

Cependant, l’encre ultra violette est encore plus distincte grâce à une lampe à UV dont certaines compteuses de billets sont équipées. Il est à remarquer que la lumière UV utilisée possède une longueur d’onde de 365 nanomètres. Les compteuses modernes sont même équipées capteur photoniques sophistiqués en plus des capteurs UV.

La détection magnétique

Les billets de banque sont également imprimés avec de l’encre magnétique. Cette dernière se décline en plusieurs couleurs et permet d’obtenir les motifs complexes et spécifiques à chaque coupure et chaque devise. De même, chaque billet intègre un fil magnétique dont l’emplacement varie d’un billet à un autre. La compteuse de billet munie d’une détection magnétique possède alors non pas un mais plusieurs capteurs qui alertent son utilisateur dès qu’ils détectent que le billet ne comporte pas ces éléments magnétiques. Il est à remarquer que l’absence de ces éléments est imperceptible à l’œil nu.

En général, une compteuse de billet dotée de 2 niveaux de sensibilités en détection de faux billets est déjà efficace. Les modèles les plus sophistiqués sont même munis de 4 niveaux de sensibilité. Ces derniers sont conseillés pour les zones à haut risque de circulation de faux billets et certains métiers. Bref, la compteuse à détection de faux billets est un outil efficace pour déceler les imitations et permet de réduire au maximum leur propagation.